LES TROIS MOUSQUETAIRES

LES TROIS MOUSQUETAIRES
Représentations les 25 et 26 juillet à 19h.
Grande salle du Boeuf sur le toit.

Par les enfants et ados du grand stage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand stage d’été

Théâtre, danse,
percussions, chant
et dépaysement.
Du 12 au 26 juillet.
Pour enfants à partir de 8 ans et adolescents

Inscrivez-vous, inscrivez vos enfants et vos ados, par mail, par téléphone ou par courrier.
Planning détaillé sur demande à l’Atelier de l’Exil

Tarifs : 100€+ 15€ d’adhésion obligatoire

Avec Françoise Bénéjam, Michel Beuret, Elodie Guichard.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aux origines de l’art

Jeudi 20 juin à 19h30. 
Rencontre avec le cinéaste Jean-Luc Bouvret.
Projection de 2 films documentaires

« Mémoire de pierre » 

« Moments d’origine »

Jean-Luc Bouvret est auteur-réalisateur. Il a écrit et réalisé, dans le Jura et dans le monde entier, plus d’une cinquantaine de documentaires dans des domaines aussi divers que l’art, l’ethnologie, la littérature, l’archéologie, la bioéthique, la théologie ou la musique …Des films courts, des long-métrages, à petit ou à gros budget, pour des chaines de télévision ou des institutions culturelles, des unitaires ou des séries, tournés ici ou à l’autre bout du monde…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Promenade dans les jardins

Dimanche 02 juin à 16h30

à Vaux-sous-Bornay, gratuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mémoire du geste….

Mémoire du geste, de l’espace et de la parole
du 13 au 31 mai, en partenariat avec la mairie et la médiathèque de Montmorot.

Action de prévention
Comment travailler sa mémoire, son équilibre, sa souplesse, sa bonne humeur, son sens de l’humour, sa santé globale, sans s’imposer de fastidieuses séances de gymnastique suédoise ou d’ennuyeuses leçons de diététique thérapeutique sans sel-sans sucre-sans matière grasse-et-sans rien dans l’assiette ; comment, oui, comment ? 

C’est très simple :
 -Réserver ses après-midi du 13 au 31 mai 2024. De 14h à 17h. -S’habiller confortablement
-Venir à la médiathèque ou dans la salle de l’Atelier de l’Exil au Boeuf sur le toit (co-voiturage prévu dès organisation en place) 

Et
Propos possible :
De quoi parle-t-on au théâtre ? D’amour, souvent. Par exemple : Un homme est épris de deux femmes (mariées). Il envoie la même lettre d’amour aux deux. Mais ces deux dames sont amies, et confidentes, elles découvrent la manœuvre et décident de s’amuser … Il y a les protagonistes directs : les dames, l’amoureux transis, les maris, mais aussi les servantes, les voisines, tout le monde s’en mêle. Un propos léger, une comédie joyeuse, une morale exemplaire !!! Evidemment, tout est bien qui finit bien. 

En quelques mots, et pour conclure : du 13 au 31 mai, se déroulera à la médiathèque ou au Boeuf sur le toit, avec l’Atelier de l’Exil, (un planning précis vous sera remis ultérieurement) sous l’égide et avec le financement de la Conférence des Financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie du Jura, un atelier diversifié de pratiques artistiques, qui ne requiert aucun savoir faire préalable, destiné prioritairement aux personnes de plus de 60 ans. 

STAGE DE RéALISATION

Du 15 au 19 avril de 14h à 17h30.
Stage Théâtre et Musique

avec Françoise Bénéjam et Michel Beuret
pour enfants et ados, à partir de 9 ans.
Tarif : 70€ + adhésion à l’Atelier de l’Exil : 15€
Présentation au public le vendredi 19 avril à 18h30
Bulletin d’inscription : télécharger le PDF

Les pratiques artistiques comme épanouissement, découverte de soi. Objectifs : se détendre, être réceptif, réactif, vaincre ses inhibitions, apprendre, et, et, et …se faire plaisir. Libérateur pour les plus timides, l’exercice des pratiques artistiques diminue progressivement les inhibitions, permet de s’affirmer. De situations en personnages, d’improvisations collectives en interprétation individuelle, les participants osent et acceptent le regard des autres. La timidité s’estompe au bénéfice du plaisir du jeu. Pas ou très peu d’apprentissage par cœur, ce n’est pas l’objet d’un stage de 5 jours. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONVERSATIONS

Mercredi 10 avril à 16h30, dans le cadre Rencontres de théâtre amateur de Macornay,
Samedi13 avril à 14h30, sur réservation.
Par l’atelier théâtre enfants-ados avec Camille Bailly, Valentine Boudet, Erwan Chamouton, Clémentine Mollier, Fernand Pain, Nathan et Olivia Prud’homme et Céleste Rémili. 

Conditions de la création du spectacle :
 
L’Atelier théâtre à débuté en janvier et se terminera lors des Rencontres de théâtre amateur de Macornay. Le projet est de s’amuser ensemble, de faire découvrir toutes sortes de textes et de formes de théâtre. Les participants se retrouvent d’une année sur l’autre, d’un stage à l’autre, et notre petite aventure crée des amitiés, des amours, génère des retrouvailles et des complicités. Certains participants sont d’une grande fidélité. Le théâtre fabrique aussi des familles de cœur. 

Présentation du spectacle :
Si le temps ne changeait jamais, la moitié des hommes n’auraient aucun sujet de conversation. Mais heureusement, les inventifs inventent, les prévoyants préparent leur sujet de conversation, les organisés programment les rencontres, les angoissés suivent les conseils des guides: « Comment démarrer une conversation en 8 étapes…. ». 

Les nouvelles et les rumeurs courent, les interdits sont tus, les silences s’installent, les aveux sont retenus. Si on ne se mêlait que de ce qui nous regarde, il n’y aurait plus de conversation possible!
Les jours passent, et l’on cause, l’on jase, l’on s’offre un brin de causette, l’on bredouille et parfois l’on radote. 

Et la vie file. 

Atelier de l’Exil, compagnie de théâtre, musique et danse basée à Lons-le-Saunier dans le Jura. Animée par Françoise Bénéjam et Michel Beuret.

Programme 04-07 2024

CONVERSATIONS
Mercredi 10 avril à 16h30 et samedi 13 avril à 14h30

STAGE de réalisation théâtre et musique
Du 15 au 19 avril de 14h à 17h30.

MéMOIRE DU GESTE, DE L’ESPACE ET DE LA PAROLE
Du 13 au 31 mai.

PROMENADE DANS LES JARDINS
Dimanche 2 juin à 16h30 à Vaux-sous-Bornay. 

AUX ORIGINES DE L’ART
Jeudi 20 juin à 19h30

GRAND STAGE D’éTé
Du 12 au 26 juillet

LES TROIS MOUSQUETAIRES
Représentations les 25 et 26 juillet à 19h. 
Grande salle du Boeuf sur le toit. 

Programme : télécharger le PDF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sport, moi jamais.

Lecture spectacle. Samedi 23 mars à 19h30, salle de l’Atelier de l’Exil.
Tarifs : 6€ , 15€ pour les 3 soirs
Semaine de la francophonie et de la langue française 2024.
Lecture, théâtre, combats, chansons, musique et apéro.
Françoise Bénéjam, Mattéo Duluc, Théodora Stasinopoulou, Michel Beuret.

Mise en espace d’extraits de pièces de Elodie Menant, Joël Jouanneau, Vincent Farasse.

L’intimité de quelques grands champions, Usain Bolt, Rafael Nadal ou Laure Manaudou, mais aussi celle de leur entourage, famille, pour découvrir ce qui les motive et leur permet de « voler ».

Egalement la vie d’une athlète plus anonyme – et fictive, Julie Linard – mais qui est également une championne, même si elle est moins médiatique et ne remporte pas de titres ; le sport ouvrier, etc…

Quel est notre rapport au sport ? En confrontant notre propre perception avec celle de ces athlètes hors normes, nous mesurons ce qui fait leur force : un mental extraordinaire au service d’une volonté de fer qui leur fait supporter un entraînement inhumain, avec une obsession : gagner !

En garde !

Soirée lecture et escrime. Vendredi 22 mars à 19h30, salle de l’Atelier de l’Exil.
Tarifs : 6€ , 15€ pour les 3 soirs
Semaine de la francophonie et de la langue française 2024.
Lecture, théâtre, combats, chansons, musique et apéro.
Françoise Bénéjam, Matéo Duluc, Théodora Stasinopoulou, Michel Beuret.

Textes : Alexandre Dumas, Maupassant, Arturo Pérez-Reverte, Michel Zévaco.

Le sexisme : « Elles se mirent en garde au milieu d’une rumeur galante et de plaisanteries chuchotées. Un aimable sourire s’était fixé sur les lèvres de juges qui approuvaient les coups par un petit bravo ».

L’art : « Notre art tombe en désuétude, madame. Les combats à l’arme blanche se font rares, et puis le pistolet est d’un maniement plus facile et il n’exige pas une discipline aussi rigoureuse. L’escrime est devenu un passe-temps frivole. Maintenant on l’appelle sport ! Comme s’il s’agissait de faire de la gymnastique en maillot ! ».

L’épopée : « Au même instant son épée brilla à sa main, et il fondit sur son adversaire. Aussi les deux fers se trouvèrent-ils engagés jusqu’à la garde; ce fut son adversaire qui fit un pas de retraite ».